You are currently viewing Tout savoir sur les C.P.G.E. scientifiques

Tout savoir sur les C.P.G.E. scientifiques

Pour ceux qui envisagent d’intégrer une école d’ingénieur, une école militaire, une école normale supérieure ou une école vétérinaire et obtenir un diplôme bac + 5, il existe plusieurs voies possibles, dont les C.P.G.E. scientifiques.

 

Rentrer en école juste après le bac
La moitié des écoles d’ingénieur sont accessibles après le bac, sur dossier ou sur concours. L’élève rentre alors soit en prépa intégrée propre à l’école, soit en prépa commune à un ensemble d’écoles (Parcours des écoles Polytech PeiP, Prépa des INP, CPI fédération Gay Lussac). Après ces 2 années préparatoires, il poursuit ses études dans un cycle ingénieur pour 3 ans. Le passage se fait sur contrôle continue.

Rentrer en école après une première année dans l’enseignement supérieur
Certaines écoles recrutent également à Bac + 1 pour les étudiants qui ont validé une première année scientifique.

Rentrer après un BTS ou DUT ou une Licence
En admissions parallèles, certaines écoles recrutent (généralement sur dossier) des titulaires d’un BTS ou d’un DUT ou d’une Licence. L’entrée se fait alors en 1ère année du cycle ingénieur pour 3 ans. Le nombre de places réservés pour ces admissions parallèles est propre à chaque école, certaines ne réservant que quelques places quand d’autres recrutent ainsi la moitié de leur effectif. Au global, il y a environ 20% des admis en cycle ingénieur par ce biais.

Rentrer après une C.P.G.E
En enfin, la voie historique, le passage par les classes prépas scientifiques. Ces classes permettent de préparer les concours d’entrée aux grands écoles en 2 ans, voire 3, et d’acquérir un solide socle de connaissances scientifiques couplé à des méthodes de travail efficaces et une capacité de raisonnement accrue. Certaines écoles ne recrutent que par cette voie.

Ce sont ces dernières formations que je vous propose de découvrir dans cet article.

Qu'est-ce qu'une C.P.G.E. ?

On les appelle Prépa, classe prépa ou CPGE. Ce sont les classes préparatoires aux grandes écoles. Elles ont un des meilleurs taux de réussite de l’enseignement supérieur avec 9 élèves sur 10 qui intègrent une grande école au bout de 2 ou 3 ans.

Elles existent en déclinaison littéraire, économique ou scientifique. Ici je vais vous parler uniquement des prépas scientifiques.

Réussir oui, mais à quel prix ?

Peut-être avez-vous de fausses idées à ce sujet. Faisons le point.

Retour au sommaire

Il faut bosser H24 !

Oui il faut travailler. Le rythme est intense. Entre la trentaine d’heures de cours hebdomadaire, les DS de 4h chaque semaine, les khôlles (interros orales hebdomadaires) et le travail personnel à fournir, le temps libre se réduit. Néanmoins avec une bonne organisation il est possible de continuer à pratiquer ce que l’on aime, que cela soit du sport, des activités culturelles ou artistiques. C’est même fortement conseillé. Le corps et le cerveau ont besoin de cela pour fonctionner au mieux.

Retour au sommaire

Certaines filières sont mieux que d'autres !

On étudie mieux ce que l’on aime. C’est pourquoi il faut choisir le type de prépa le mieux adapté à soi. Il faut respecter ses goûts. Il faut rester en adéquation avec son fonctionnement : plutôt attiré par la théorie ou par l’expérimentation ? Il ne faut donc pas choisir sa filière (BCPST, MP2I, MPSI, PCSI, PTSI, ou TB, TPC, TSI) en comparant les taux de réussite, qui restent très proches d’une filière à l’autre. Une fois dans l’école d’ingénieur, tout le monde se retrouve dans la même promo.

Retour au sommaire

Il faut forcément faire une prépa prestigieuse !

De même, il faut choisir la prépa adaptée à son niveau, à ses besoins et à sa personnalité. Le programme des prépas est un programme national, donc il est le même dans tous les lycées et les concours seront les mêmes. La différence entre les prépas réside dans la sélection à l’entrée. Par contre, l’environnement lié aux études est très important. Il faut limiter les fatigues et les pertes de temps inutiles en réduisant au maximum les temps de transport journalier. Il faut penser également proximité familiale et amicale pour ceux qui en ont besoin. Mieux vaut faire deux très bonnes années dans une prépa moins cotée où l’on se sent à l’aise, que deux mauvaises années dans une prépa prestigieuse où l’on se sent perdu.

Quoi qu’il en soit, il faut demander sur Parcoursup des prépas de différents niveaux : des « optimistes », des « réalistes » et des « pessimistes » pour être sûr d’être pris quelque part. Et surtout, il faut aussi faire un vœu non sélectif, conseil valable quel que soit l’orientation envisagée.

Retour au sommaire

C'est risquer de perdre une année ou deux !

Et si on échoue ? Les élèves sont très encadrés et accompagnés individuellement et le taux d’échec est l’un des plus faible de tout l’enseignement supérieur, donc il y a peu de chance que cela arrive. Bon d’accord, mais si on échoue quand même ? Des conventions sont mises en place entre les prépas et les universités, afin de pouvoir repartir en L2 ou L3. Certaines écoles et IUT recrutent également à la fin de la première année de prépa.

Retour au sommaire

C'est une formation qui coûte cher !

Et combien ça coûte ? La majorité des prépas sont dans des lycées publics et sont pratiquement gratuites. Par contre, l’inscription aux concours est assez chère et pour certains concours, le prix dépend du nombre d’écoles sélectionnées. Cela peut aller jusqu’à 300€ pour un concours. Si on en passe plusieurs cela peut rapidement chiffrer. Les élèves boursiers paient moins, voire pas du tout.

Retour au sommaire

Et au final, c'est quoi une prépa ?

Entrer en prépa c’est faire le choix de rester au lycée, dans un environnement que l’on connait bien. C’est étudier dans des classes à petits effectifs (comparé à la fac par exemple). C’est avoir des professeurs accessibles. C’est être accompagné et encadré.

C’est acquérir des méthodes de travail efficaces et une aisance à l’écrit comme à l’oral.

C’est choisir le prestige. C’est suivre un enseignement de haut niveau à faible coût, la majorité des prépas étant dans des lycées publics.

C’est suivre des cours généralistes et se laisser le temps de choisir plus tard sa spécialité.

En prépa, vous étudierez des matières communes et plutôt littéraire :

  • TIPE (Travaux d’initiative personnelle encadrés)
  • Français philo
  • Langues vivantes
  • EPS

et suivant la filière vous trouverez dans votre emploi du temps des matières scientifiques, dans des proportions variables, comme :

  • des maths
  • de la physique
  • de la chimie
  • ou de la physique chimie
  • de l’informatique
  • des sciences industrielles de l’ingénieur (SII)
  • des sciences de la vie et de la terre
  • des biotechnologies

Mais c’est également travailler beaucoup.

C’est aussi choisir de passer des concours au bout des 2 ans, et donc de stresser !

Retour au sommaire

Est-ce que c'est fait pour vous ?

Les prépas ne sont pas uniquement réservée aux 1er de la classe. Il existe des prépas avec différents niveaux de recrutement : des plus prestigieuses (comme Louis Le Grand par exemple), aux prépas de proximité (comme le lycée Mistral à Avignon par exemple).

Il existe un niveau scolaire minimum requis pour réussir en prépa, mais ce n’est pas le seul critère à prendre en compte.

Si vous êtes premier de la classe en bossant 4h chaque soir en terminale, vous aurez beaucoup de mal à fournir encore plus de travail en prépa. Vous devez avoir une marge de progression. Encore faut-il que vous acceptiez de bosser plus !

Vous allez devoir perfectionner votre gestion du temps. Pour tout caser, ne pas prendre de retard, et si possible se conserver un peu de temps libre et des moments pour souffler, vous allez devoir être rigoureux dans votre planning.

Mais je pense que le critère principal c’est de savoir si vous aimez ce que vous allez apprendre. Si vous avez de très bonnes notes en Maths et Physique en terminale mais que vous n’aimez pas particulièrement cela, serez-vous capable de supporter 12h de maths et 8h de physique par semaine pendant 2 ans ? Et arriverez-vous vraiment à performer ? En effet, on étudie mieux ce que l’on aime. De même êtes-vous plutôt attiré par la théorie ou par l’expérimentation ? De la réponse à cette question dépendra le type de prépa à choisir.

Et enfin vous allez devoir travailler votre optimisme ! En effet les notes ,notamment en début de prépa, sont souvent très basses. C’est normal. On ne vous demande plus la même chose qu’en terminale. On va vous préparer en 2 ans à avoir les notes nécessaires aux concours. Les résultats ne doivent donc pas vous décourager. Vous allez devoir apprendre à relativiser, à prendre du recul, à vous adapter et à persévérer !

Retour au sommaire

Voici un petit résumé

C’est bon ? C’est décidé ? Vous voulez tenter une prépa ?

Alors je vous propose de faire le tour des prépas existantes. Elles sont au nombre de 8 pour la 1ère année et de 9 pour la seconde année.

Retour au sommaire

Les classes prépas scientifiques 1ère année

Après cette petite vue générale, je vous propose de faire le tour des différentes prépas scientifiques et d’éclaircir le mystère des lettres BCPST, MP2I, MPSI, PCSI, PTSI, TB, TPC, TSI.

Quelles sont les 8 classes de 1ère année ?

Elles se repèrent par des lettres, initiales de leur spécificité :

  • MP2I, M comme Mathématiques, P comme Physique, I comme Ingénierie, I comme Informatique.
  • MPSI, M comme Mathématiques, P comme Physique, SI comme Sciences de l’Ingénieur.
  • PCSI, P comme Physique, C comme Chimie, SI comme Sciences de l’Ingénieur.
  • PTSI, P comme Physique, T comme Technologie, SI comme Sciences de l’Ingénieur.
  • BCPST, B comme Biologie, C comme Chimie, P comme Physique, ST comme Sciences de la Terre.
  • TB, T comme Technologie, B comme Biologie.
  • TPC, T comme Technologie, PC comme Physique Chimie.
  • TSI, T comme Technologie, SI comme Sciences Industrielles.

Attention, dans toutes ces prépas les maths sont prédominantes, même si la lettre M n’apparait pas !

Il existe également des prépas scientifiques accessibles après un BTS pour ceux qui souhaitent poursuivre leurs études en école d’ingénieur (lettres ATS comme Adaptation Technicien Supérieur). Mais ici je ne m’intéresserai qu’à celles qui sont accessibles après le bac.

CPGE Les Classes 1ère année - Le mystère des lettres

Après cette vue globale, regardons en détail chaque filière.

Retour au sommaire

MP2I - 1ère année

M comme Mathématiques, P comme Physique, I comme Ingénierie, I comme Informatique.

Cette prépa est nouvelle. La première rentrée a eu lieu en septembre 2021

Après un 1er semestre commun, une option est choisie : soit sciences informatiques, soit sciences industrielles de l’ingénieur (SII), qui conditionnera le type de prépa en 2ème année.

Pour quels bacheliers ?

Essentiellement pour des bacs généraux qui aiment l’informatique et qui sont à l’aise dans les disciplines scientifiques.

Les spécialités à choisir en terminale sont :

  • NSI (Numérique et Sciences informatiques) + Maths
  • NSI + Physique Chimie + Maths complémentaires

Avoir gardé les Maths, en spécialité ou en option, est indispensable.

L’enseignement de physique-chimie de MP2I est adapté à des élèves qui n’ont pas suivi la spécialité en terminale.

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 1ère année :

  • Des maths (raisonnement et techniques de calcul, algèbre linéaire, analyse, arithmétique, polynômes, dénombrement et probabilités finies), à raison de 12h par semaine.
  • De la physique (optique géométrique et interférentielle, ondes, électricité, mécanique, thermodynamique, phénomènes d’induction et physique quantique) et de la chimie (relations entre la structure des entités chimiques et les propriétés physiques macroscopiques, et transformations de la matière), à raison de 6h30 par semaine au 1er semestre, puis 6h30 pour l’option Info et 8h30 pour l’option SII.
  • De l’informatique (récursivité, structures de données, algorithmique, programmation dynamique, gestion de la mémoire et des fichiers, bases de données en C et en OCaml), à raison de 4h par semaine au 1er semestre, puis 6h pour l’option Info et 2h pour l’option SII.
  • Des sciences industrielles de l’ingénieur (étude de systèmes pluri-technologiques),. à raison de 2h par semaine au 1er semestre, puis 4h pour l’option SII.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Et ça se passe où et comment ?

La formation est proposée dans 26 lycées.

À la fin du 1er semestre il faut choisir

  • soit sciences informatiques pour poursuivre en 2ème année en MPI (voir plus loin le détail)
  • soit sciences industrielles de l’ingénieur pour poursuivre en 2ème année en MP ou PSI (voir plus loin le détail)
Zoom sur la 1ère année de MP2I

MPSI - 1ère année

M comme Mathématiques, P comme Physique, SI comme Sciences de l’Ingénieur.

Après un 1er semestre commun, une option est choisie : soit sciences industrielles de l’ingénieur, soit informatique, soit aucune option, qui conditionnera le type de prépa en 2ème année.

Pour quels bacheliers ?

Essentiellement pour des bacs généraux qui aiment les maths et la physique. Elle est plus orientée vers le côté théorique.

Les spécialités à choisir en terminale sont :

  • Maths + Physique Chimie
  • 2 spécialités parmi Physique Chimie, Sciences de l’Ingénieur et Numérique et Sciences Informatiques + Maths complémentaires

Avoir gardé les Maths, en spécialité ou en option, est indispensable. À titre personnel, au vue du programme, je conseille de garder la spécialité Maths et de prendre l’option Maths expertes.

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 1ère année :

  • Des maths (raisonnement et techniques de calcul, algèbre linéaire, analyse, arithmétique, polynômes, dénombrement, probabilités finies, etc.), à raison de 12h par semaine.
  • De la physique (optique géométrique et interférentielle, ondes, électricité, mécanique, thermodynamique, phénomènes d’induction et physique quantique) à raison de 6h par semaine.
  • De la chimie (transformations de la matière et transformations chimiques en solution aqueuse), à raison de 2h par semaine.
  • Des sciences industrielles de l’ingénieur (étude de systèmes pluri-technologiques),. à raison de 2h par semaine au 1er semestre, puis 4h pour l’option SI et 2h pour ceux qui n’ont pas d’option.
  • De l’informatique (Python, algorithme, représentation des nombres, graphes), à raison de 2h par semaine au 1er semestre, puis 4h pour l’option Info et 2h pour l’option SI et ceux qui n’ont pas d’option.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Et ça se passe où et comment ?

La formation est proposée dans 122 lycées.

À la fin du 1er semestre il faut choisir

  • soit l’option sciences informatiques pour poursuivre en 2ème année en MP (voir plus loin le détail)
  • soit sciences industrielles de l’ingénieur pour poursuivre en 2ème année en MP ou PSI (voir plus loin le détail)
  • soit aucune option pour poursuivre en 2ème année en MP
Zoom sur la 1ère année de MPSI

PCSI - 1ère année

P comme Physique, C comme Chimie, SI comme Sciences de l’Ingénieur.

Attention, la lettre M n’apparait pas et pourtant il y a beaucoup de Maths !

Après un 1er semestre commun, une option est choisie : soit physique chimie, soit physique et sciences de l’ingénieur, qui conditionnera le type de prépa en 2ème année.

Pour quels bacheliers ?

Essentiellement pour des bacs généraux qui aiment les maths et la physique chimie. Elle est plus orienté expérimentation. Cette prépa est indispensable pour ceux qui voudront poursuivre dans une école de chimie.

Les spécialités à choisir en terminale sont :

  • Maths + Physique Chimie
  • 2 spécialités parmi Physique Chimie, Sciences de l’Ingénieur et Numérique et Sciences Informatiques + Maths complémentaires

Avoir gardé les Maths, en spécialité ou en option, est indispensable. À titre personnel, au vue du programme, je conseille de garder la spécialité Maths et de prendre l’option Maths expertes.

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 1ère année :

  • Des maths (suites, fonctions, intégrales, équations différentielles, espaces vectoriels, applications linéaires, matrices, probabilités finies), à raison de 10h par semaine.
  • De la physique (optique géométrique et interférentielle, ondes, électricité, mécanique, thermodynamique, statique des fluides, phénomènes d’induction et physique quantique) à raison de 8h par semaine.
  • De la chimie (description et évolution d’un système, structure des solides, transformations chimiques en solution aqueuse, mécanismes réactionnels, transformations en chimie organique.), à raison de 4h par semaine au 1er semestre puis 2h pour l’option SI et 4h pour l’option Chimie.
  • Des sciences industrielles de l’ingénieur (étude de systèmes pluri-technologiques, en s’appuyant sur l’électricité, la mécanique et l’automatisme),. à raison de 4h par semaine au 1er semestre, puis 4h pour l’option SI.
  • De l’informatique (Python, algorithme, représentation des nombres, graphes), à raison de 2h par semaine.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Et ça se passe où et comment ?

La formation est proposée dans 141 lycées.

À la fin du 1er semestre il faut choisir

  • soit l’option physique chimie pour poursuivre en 2ème année en PC (voir plus loin le détail)
  • soit physique et sciences industrielles de l’ingénieur pour poursuivre en 2ème année en PSI (voir plus loin le détail)
Zoom sur la 1ère année de PCSI

PTSI - 1ère année

P comme Physique, T comme Technologie, SI comme Sciences de l’Ingénieur.

Attention, la lettre M n’apparait pas et pourtant il y a beaucoup de Maths !

Après le 1er semestre il est possible de choisir le module Maths, qui conditionnera le type de prépa en 2ème année.

Pour quels bacheliers ?

Essentiellement pour des bacs généraux qui aiment comprendre le fonctionnement des mécanismes.

Les spécialités à choisir en terminale sont :

  • Maths + Physique Chimie
  • 2 spécialités parmi Physique Chimie, Sciences de l’Ingénieur et Numérique et Sciences Informatiques + Maths complémentaires

Avoir gardé les Maths, en spécialité ou en option, est indispensable.

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 1ère année :

  • Des maths (suites, fonctions, intégrales, équations différentielles, espaces vectoriels, applications linéaires, matrices, géométrie, probabilités finies), à raison de 9h par semaine (10h si module Maths).
  • De la physique (optique géométrique et interférentielle, ondes, électricité, mécanique, thermodynamique, phénomènes d’induction) à raison de 6h par semaine.
  • De la chimie (transformation de la matière, transformations chimiques en solution aqueuse), à raison de 2h par semaine.
  • Des sciences industrielles de l’ingénieur (analyse, conception, mise en œuvre suivant cahier des charges, en s’appuyant sur la mécanique, cinématique, statique, agencement des pièces et sur l’automatique, commande des systèmes), à raison de 8h30 par semaine.
  • De l’informatique, à raison de 2h par semaine.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Et ça se passe où et comment ?

La formation est proposée dans 71 lycées.

À la fin du 1er semestre il est possible de prendre un module Maths.

  • avec le module Maths, les élèves peuvent poursuivre en 2ème année en PSI (voir plus loin le détail)
  • sans le module Maths, les élèves peuvent poursuivre en 2ème année en PT (voir plus loin le détail)
Zoom sur la 1ère année de PTSI

BCPST 1ère

B comme Biologie, C comme Chimie, P comme Physique, ST comme Sciences de la Terre.

Attention, la lettre M n’apparait pas et pourtant il y a beaucoup de Maths !

Pour quels bacheliers ?

Essentiellement pour des bacs généraux qui aiment la SVT et qui sont à l’aise dans les disciplines scientifiques.

Les spécialités à choisir en terminale sont :

  • Physique Chimie + SVT (ou biologie-écologie en lycée agricole) + Maths complémentaires
  • Maths + SVT (ou biologie-écologie en lycée agricole)
  • Maths + Physique Chimie

Avoir gardé les Maths, en spécialité ou en option, est indispensable.

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 1ère année :

  • Des maths (algèbre linéaire, analyse et proba), utilisés comme outils, à raison de 8h par semaine.
  • Des sciences de la Vie (molécules biologiques, organismes animaux et végétaux, populations et écosystèmes) et de la Terre (pétrologie, tectonique, sédimentologie, structure de la Terre, etc.), à raison de 8h par semaine.
  • De la physique (électricité, mécanique, physique des ondes et thermodynamique), à raison de 4h par semaine.
  • De la chimie (cohésion de la matière, évolution d’un système vers un état final, transformations chimiques), à raison de 3h par semaine.
  • De l’informatique, à raison de 30 mn par semaine.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Et ça se passe où et comment ?

La formation est proposée dans 56 lycées.

Elle se répartie en 2/3 de cours et 1/3 de TP et TD

Il n’y a pas d’option à choisir et il n’y a qu’une 2ème année : BCPST.

Zoom sur la 1ère année de BCPST

TB - 1ère année

T comme Technologie, B comme Biologie.

Attention, la lettre M n’apparait pas et pourtant il y a beaucoup de Maths !

Pour quels bacheliers ?

Cette prépa s’adresse aux bacheliers STL des deux spécialités et aux STAV.

Pour quelles matières ?

Au programme de ces 2 années :

  • Des maths (algèbre linéaire, analyse et proba), utilisés comme outils, à raison de 6h30 par semaine.
  • De la physique Chimie (chimie organique, cinétique, thermodynamique), à raison de 6h par semaine.
  • Des sciences de la Vie, à raison de 6h par semaine.
  • De la biotechnologie (techniques d’analyse structurale et fonctionnelle des protéines, enzymologie, microbiologie, biologie moléculaire, etc.), à raison de 6h par semaine.
  • De l’informatique, à raison de 1h par semaine.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Et ça se passe où et comment ?

La formation est proposée dans 8 lycées.

Il n’y a pas d’options à choisir et il n’y a qu’une 2ème année : TB

Zoom sur la 1ère année de TB

TPC - 1ère année

T comme Technologie, PC comme Physique Chimie.

Attention, la lettre M n’apparait pas et pourtant il y a beaucoup de Maths !

Pour quels bacheliers ?

Cette prépa s’adresse aux bacheliers STL spécialité SPCL (sciences physiques et chimiques de laboratoire) et spécialité Biochimie, biologie, biotechnologies.

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 1ère année :

  • Des maths (algèbre linéaire, analyse et proba), utilisés comme outils, à raison de 10h par semaine en 1ère et 2ème année.
  • De la physique (optique, électromagnétisme, mécanique, électricité, thermodynamique, etc.), à raison de 9h par semaine en 1ère et 2ème année.
  • De la chimie (thermodynamique et cinétique de la transformation chimique, constitution de la matière, transformation de la matière en solution aqueuse et en chimie organique), à raison de 6h par semaine en 1ère et 2ème année.
  • De l’informatique, à raison de 2h par semaine.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Et ça se passe où et comment ?

La formation est proposée dans 4 lycées.

Il n’y a pas d’options à choisir et il n’y a qu’une 2ème année : TPC

Zoom sur la 1ère année de TPC

TSI - 1ère année

T comme Technologie, SI comme Sciences Industrielles.

Attention, la lettre M n’apparait pas et pourtant il y a beaucoup de Maths !

Pour quels bacheliers ?

Cette prépa s’adresse aux bacheliers STI2D toutes spécialités et STL spécialité SPCL (sciences physiques et chimiques de laboratoire.

Pour quelles matières ?

Au programme de ces 2 années :

  • Des maths (géométrie, analyse, algèbre linéaire et probabilités), utilisés comme outils, à raison de 10h par semaine en 1ère et 2ème année.
  • De la physique (optique, électronique, mécanique, mécanique des fluides, thermodynamique et électromagnétisme), à raison de 6h par semaine en 1ère et 2ème année.
  • De la chimie (architecture de la matière, thermodynamique chimique, réactions et équilibres), à raison de 2h par semaine en 1ère et 2ème année.
  • Des sciences de l’ingénieur (étude de systèmes pluri-technologiques), à raison de 7h par semaine en 1ère et 2ème année.
  • De l’informatique, à raison de 2h par semaine.
  • Des accompagnements personnalisés, à raison de 3h par semaine en 1ère année, réparties entre les matières scientifiques et techniques.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Et ça se passe où et comment ?

La formation est proposée dans 43 lycées.

Il n’y a pas d’options à choisir et il n’y a qu’une 2ème année : TSI

Zoom sur la 1ère année de TSI

Les classes prépas scientifiques 2ème année

Les 9 classes de 2ème année

La 2ème année est la dernière ligne droite avant les concours. C’est une année qui est courte, puisque les écrits des concours ont lieu en avril mai.

Il existe 9 classes en 2ème année, accessibles en fonction de la première année suivie et des options choisies.

  • PSI : P comme Physique, SI comme Sciences de l’Ingénieur.
  • MPI : M comme Mathématiques, P comme Physique, I comme Informatique.
  • MP : M comme Mathématiques, P comme Physique.
  • PC : P comme Physique, C comme Chimie.
  • PT : P comme Physique, T comme Technologie.
  • BCPST : B comme Biologie, C comme Chimie, P comme Physique, ST comme Sciences de la Terre.
  • TB : T comme Technologie, B comme Biologie.
  • TPC : T comme Technologie, PC comme Physique Chimie.
  • TSI : T comme Technologie, SI comme Sciences Industrielles.

Retour au sommaire

Les classes étoilées

Plusieurs filières de 2ème année proposent des classes étoilées.

  • MP*
  • PC*
  • PT*
  • PSI*
  • MPI*

Elles regroupent les meilleurs élèves de 1ère année et les entrainements sont orientés vers les concours les plus durs, comme Polytechnique, CentraleSupélec, Les Mines, les ENS, sans aucune obligation pour les élèves de s’inscrire à ces concours.

De même les élèves des prépas non étoilées peuvent parfaitement s’inscrire à ces concours.

Le programme est le même, les horaires sont les mêmes. Ce qui change, c’est le contenu des séances. En étoile, il y a moins de cours et plus d’exercices, moins d’exercices simples et plus de problèmes complexes.

Retour au sommaire

Les concours préparés

On les appelle les concours commun, car les notes obtenues à ces concours sont utilisées par un regroupement d’écoles.

Les concours préparés dépendent, pour certains, des filières suivies.
Il serait trop long ici de tout répertorier (cela pourra être l’objet d’un autre article).

La majorité des concours ont des déclinaisons suivant la filière. Par exemple pour le concours CCINP, il faut s’inscrire soit en filière MP, soit en filière PC, soit en filière PSI, soit en filière TSI, ou encore en filière TPC. Les épreuves seront différentes d’une filière à l’autre, ainsi que les écoles accessibles dans certains cas.

Ensuite, certaines filières ne permettent pas de s’inscrire à certains concours.

Voici les concours communs :

  • BECEAS (banque d’épreuves des concours des écoles d’actuariat et de statistique)
    • 5 écoles
  • CCINP (concours commun INP)
    • Plus de 70 écoles
  • Centrale-Supélec
    • Une trentaine d’écoles
  • e3a-Polytech
    • 71 écoles
  • Mines-Ponts
    • 10 écoles
  • Polytechnique – inter-ENS
    • 6 écoles
  • Banque PT
  • Banque Agro-Véto voie A
    • Une quarantaine d’écoles d’ingénieur en agronomie, agroalimentaire, sciences du vivant, chimie ou physique
    • Polytechnique
    • Écoles nationales vétérinaires
  • Banque inter ENS filière BCPST
    • ENS (École normales supérieures)
    • Ponts Paristech (École Nationale des Ponts et Chaussées)
  • Concours G2e
    • Une quinzaine d’écoles en géologie, eau et environnement
  • Concours A TB (13 cursus d’ingénieurs en agronomie, en agroalimentaire ou en environnement)
  • Concours A TB ENS (ENS Paris-Saclay)
  • Concours A TB ENV (les 4 écoles nationales vétérinaires)
  • Concours A TB Polytech (12 écoles en génie biologique)

A côté de ces concours communs, certaines écoles recrutent sur concours spécifiques ou sur dossier et entretien.

Passons maintenant en revue les différentes classes de 2ème année.

Retour au sommaire

PSI - 2ème année

P comme Physique, SI comme Sciences de l’Ingénieur.

Pour quels concours et quelles écoles ?

  • BECEAS (banque d’épreuves des concours des écoles d’actuariat et de statistique)
  • CCINP (concours commun INP)
  • Centrale-Supélec
  • e3a-Polytech
  • Mines-Ponts
  • Polytechnique – inter-ENS
  • Sur dossier et entretien ou concours spécifique

Les concours ont lieu en avril mai.

Pour quelle prépa en 1ère année ?

Elle est accessible après une première année en :

  • MP2I option sciences industrielles de l’ingénieur
  • MPSI option sciences industrielles de l’ingénieur
  • PCSI option physique et sciences de l’ingénieur
  • PTSI module mathématiques

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 2ème année :

  • Des maths, à raison de 10h par semaine.
  • De la physique, à raison de 7h30 par semaine.
  • De la chimie, à raison de 2h30 par semaine
  • Des sciences industrielle de l’ingénieur., à raison de 4h par semaine.
  • Et 10h (12 si LV2) par semaine répartie entre de l’informatique, du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Retour au sommaire

MPI - 2ème année

M comme Mathématiques, P comme Physique, I comme Informatique.

Pour quels concours et quelles écoles ?

  • CCINP (concours commun INP)
  • Centrale-Supélec
  • e3a-Polytech
  • Mines-Ponts
  • Polytechnique – inter-ENS
  • Sur dossier et entretien ou concours spécifique

Les concours ont lieu en avril mai.

Pour quelle prépa en 1ère année ?

Elle est accessible après une première année en :

  • MP2I option sciences informatiques

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 2ème année :

  • Des maths, à raison de 12h par semaine.
  • De la physique, à raison de 7h30 par semaine.
  • De l’informatique, à raison de 6h par semaine
  • Et 8h (10 si LV2) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Retour au sommaire

MP - 2ème année

M comme Mathématiques, P comme Physique.

Pour quels concours et quelles écoles ?

  • BECEAS (banque d’épreuves des concours des écoles d’actuariat et de statistique)
  • CCINP (concours commun INP)
  • Centrale-Supélec
  • e3a-Polytech
  • Mines-Ponts
  • Polytechnique – inter-ENS
  • Sur dossier et entretien ou concours spécifique

Pour quelle prépa en 1ère année ?

Elle est accessible après une première année en :

  • MP2I option sciences industrielles de l’ingénieur
  • MPSI option informatique ou aucune option

Les élèves poursuivent leur option en 2ème année.

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 2ème année :

  • Des maths, à raison de 12h par semaine.
  • De la physique chimie, à raison de 9h par semaine.
  • De l’informatique, à raison de 4hpar semaine pour l’option informatique et 2h pour l’option sciences de l’ingénieur.
  • Des sciences industrielle de l’ingénieur, à raison de 2h par semaine pour l’option sciences de l’ingénieur.
  • Et 8h (10 si LV2) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Retour au sommaire

PC - 2ème année

P comme Physique, C comme Chimie

Pour quels concours et quelles écoles ?

  • BECEAS (banque d’épreuves des concours des écoles d’actuariat et de statistique)
  • CCINP (concours commun INP)
  • Centrale-Supélec
  • e3a-Polytech
  • Mines-Ponts
  • Polytechnique – inter-ENS
  • Sur dossier et entretien ou concours spécifique

Pour quelle prépa en 1ère année ?

Elle est accessible après une première année en :

  • PCSI option physique chimie

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 2ème année :

  • Des maths, à raison de 12h par semaine.
  • De la physique chimie, à raison de 9h par semaine.
  • De l’informatique, à raison de 4hpar semaine pour l’option informatique et 2h pour l’option sciences de l’ingénieur.
  • Des sciences industrielle de l’ingénieur., à raison de 2h par semaine pour l’option sciences de l’ingénieur.
  • Et 8h (10 si LV2) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Retour au sommaire

PT - 2ème année

P comme Physique, T comme Technologie

Pour quels concours et quelles écoles ?

Cette prépa donne accès à un seul concours commun qui regroupe toutes les écoles d’ingénieur :

  • Banque PT

Le concours a lieu en mai.

Pour quelle prépa en 1ère année ?

Elle est accessible après une première année en :

  • PTSI

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 2ème année :

  • Des maths, à raison de 9h par semaine.
  • De la physique chimie, à raison de 8h par semaine.
  • Des sciences industrielle de l’ingénieur., à raison de 8h30 par semaine.
  • Et 10h (12 si LV2) par semaine répartie entre de l’informatique, du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Retour au sommaire

BCPST - 2ème année

B comme Biologie, C comme Chimie, P comme Physique, ST comme Sciences de la Terre.

Pour quels concours et quelles écoles ?

  • Banque Agro-Véto voie A
  • Banque inter ENS filière BCPST
  • Concours G2e
  • Sur dossier et entretien ou concours spécifique

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 2ème année :

  • Des maths, à raison de  7h par semaine.
  • Des sciences de la Vie et de la Terre, à raison de  7h par semaine.
  • De la physique, à raison de 4h par semaine.
  • De la chimie, à raison de 3h30 par semaine.
  • De la géographie, afin de traiter des problématiques liées aux espaces ruraux et d’apprendre à utiliser cartes, images-satellites, etc., à raison de 1h30 par semaine.
  • De l’informatique, à raison de 30 mn par semaine.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Retour au sommaire

TB - 2ème année

T comme Technologie, B comme Biologie.

Pour quels concours et quelles écoles ?

  • Concours A TB
  • Concours A TB ENS
  • Concours A TB ENV
  • Concours A TB Polytech
  • Sur dossier et entretien ou concours spécifique pour certaines écoles

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 2ème année :

  • Des maths, à raison de 6h par semaine.
  • De la physique Chimie, à raison de 6h par semaine.
  • Des sciences de la Vie, à raison de 6h par semaine.
  • De la biotechnologie, à raison de 6h par semaine.
  • De la géographie (territoires, ressources, aménagement, et cartographie), à raison de 1h30 par semaine.
  • De l’informatique, à raison de 1h par semaine.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Retour au sommaire

TPC - 2ème année

T comme Technologie, PC comme Physique Chimie.

Pour quels concours et quelles écoles ?

  • concours commun INP (CCINP) filière TPC.
  • Sur dossier et entretien ou concours spécifique pour certaines écoles

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 2ème année :

  • Des maths, à raison de 10h par semaine.
  • De la physique, à raison de 9h par semaine.
  • De la chimie, à raison de 6h par semaine.
  • De l’informatique, à raison de 2h par semaine.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Retour au sommaire

TSI - 2ème année

T comme Technologie, SI comme Sciences Industrielles.

Pour quels concours et quelles écoles ?

  • CCINP (concours commun INP)
  • Centrale-Supélec
  • Mines-Ponts
  • Sur dossier et entretien ou concours spécifique pour certaines écoles

Pour quelles matières ?

Au programme de cette 2ème année :

  • Des maths, à raison de 10h par semaine.
  • De la physique, à raison de 6h par semaine.
  • De la chimie, à raison de 2h par semaine.
  • Des sciences de l’ingénieur, à raison de 7h par semaine.
  • De l’informatique, à raison de 2h par semaine.
  • Et 8h (10 si LV2 facultative) par semaine répartie entre du français, des langues vivantes et de l’EPS et les fameux TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés).

Retour au sommaire

Un petit résumé des parcours possibles en CPGE scientifiques

Résumé des parcours en CPGE scientifique

La publication a un commentaire

Les commentaires sont fermés.